Le rodéo est la tentative de faire corps pour un temps donné avec une bête sauvage, de partager avec elle ses trajectoires. 

 

J'ai décidé d'appeler ma compagnie Rodeo Théâtre car d'après moi, les enjeux de la création théâtrale m’apparaissent proche de ceux du rodéo : dompter la bête sauvage qui se cache derrière chaque projet, donner à voir les images de ce combat, cette chevauchée, cette tentative de faire corps avec la nature brute, contenue dans toute proposition artistique.

Le rodéo est une discipline populaire, tout comme doit l’être, il me semble, le théâtre aujourd’hui. Ne pas plonger dans l’élitisme d’un coté, mais rester exigeant dans ce qu’on propose, et toujours faire confiance aux spectateurs. 

La compagnie se redéfinit à chaque instant, mais on peut dire qu’au Rodéo Théâtre, on aime les auteurs, de préférence vivant. On aime le théâtre qui raconte des histoires. On utilise des marionnettes et elles sont l’un de nos outils de prédilection. Elles me permettent d’aborder le plateau d’un point de vue cinématographique, de varier les échelles, de créer des images qui prennent le relais de ce qui peut être dit.  

 

Simon Delattre

 

 

 

Crédit Photo Christophe Raynaud De Lage
Crédit Photo Christophe Raynaud De Lage