Crédit Photo Christophe Raynaud De Lage
Crédit Photo Christophe Raynaud De Lage

Le rodéo est la tentative de faire corps pour un temps donné avec une bête sauvage, de partager avec elle ses trajectoires. 

 

Les enjeux de la création théâtrale m’apparaissent proche de ceux du rodéo : dompter la bête sauvage qui se cache derrière chaque projet, donner à voir les images de ce combat, cette chevauchée, cette tentative de faire corps avec la nature brute, contenue dans toute proposition artistique.

Le rodéo est une discipline populaire, tout comme doit l’être, il me semble, le théâtre aujourd’hui. Ne pas plonger dans l’élitisme d’un coté, mais rester exigeant dans ce qu’on propose, et toujours faire confiance aux spectateurs. 

La compagnie se redéfinit à chaque instant, mais on peut dire qu’au Rodéo Théâtre, on aime les auteurs, de préférence vivant. On aime le théâtre qui raconte des histoires. On utilise des marionnettes et elles sont l’un de nos outils de prédilection. Elles me permettent d’aborder le plateau d’un point de vue cinématographique, de varier les échelles, de créer des images qui prennent le relais de ce qui peut être dit.  

 

Simon Delattre


© Marina Hoisnard
© Marina Hoisnard

SIMON DELATTRE

Après un passage en fac d’arts du spectacle et au conservatoire d’art dramatique de Rennes, Simon Delattre intègre la 8eme Promotion de l’ESNAM d’ou il ressort diplomé en 2011 avec mention en écriture et dramaturgie.

Depuis, son projet de diplôme: « Je voudrais être toi » a joué dans divers évènements européens, le festival Versuchung de Berlin, le festival Pop Art d’Amsterdam, au Festival Marionnette et image de Tournai, au festival Méliscène ˆ Auray, aux rencontres internationales des écoles de marionnette de Byalistok en Pologne. Il joue également son solo sur Lolo Ferrari (Solo Ferrari) à la caserne des pompier au festival d’Avignon, à la nuit de la marionnette (théâtre Jean Arp), au festival pop Art...

 

Il est artiste en résidence au Théâtre Jean Arp de Clamart scène conventionnée de 2016 à 2019 et membre de l'ensemble artistique du CDN de Sartrouville de 2017 à 2019

 

 

Depuis la sortie de l’école:

Il  collabore régulièrement avec Olivier Letellier-Théâtre du Phare notamment en tant qu'assistant de mise en scène et manipulation sur les créations "Un chien dans la Tête" ainsi que "Je Ne Veux Plus"

Il est interprète dans la reprise de « Reprendre son souffle » de Julika Mayer  

Il travaille sur  un court metrage "Chasse au cerf" en collaboration avec la plasticienne Julie Faure Brac

Il participe à de nombreux laboratoires notamment le Labo COI (corps objet image ) au TJP CDN de strasbourg.

Il met en scène Praline Gay-Para dans un spectacle à destination du très jeune public " Non !"

Il est co-metteur en scène et interprète dans Bouh!

Il mets en scène  Poudre Noire.